Mars

 

Jeudi 31 mars

Hier, à 18h à la Mairie , a eu lieu une nouvelle réunion du Conseil Municipal pour le vote des budgets 2005 (commune et eau/assainissement ). Avec en prime, la création d'un budget CCAS et bien sûr, les inévitables questions diverses. Un conseiller manquait à l'appel : le John ! Déjà au dodo car, comme toujours, le guette plus que jamais, un lever matinal pour traquer les ordures ménagères. Il est donc excusé.

Revenons à nos budgets : réunion sans histoire. Des tonnes de chiffres attentivement lus par Monsieur le Maire et écoutés par tous les autres et, après le vote à l'unanimité des budgets, suivi d'une douzaine de signatures de chaque conseiller, Henri pouvait étrenner son appareil-photo numérique tout neuf pour prendre en flagrant délit notre précieux maire en train de déboucher les bouteilles pour un apéritif désormais devenu traditionnel.

Mercredi 30 mars

Aux alentours de 16h, hier, un petit orage de grêle a débarqué mine de rien sur Roquecourbe et les Fontasses venant tranquillement de Maury et filant comme le vent tout droit vers les Castagnès. Les tailleurs encore en retard donc, concernés par la fin de la taille se sont vite réfugiés, soit dans un casot, soit dans les véhicules. Et ceux dont la taille est terminée ont fait de même. Il faut espérer que ça ne deviendra pas une manie lorsque les bourgeons seront de sortie.

Mardi 29 mars

Les grillades du week-end de Pâques étaient les bienvenues, surtout que dimanche et lundi, le temps était clément et compréhensif sur le but de la manœuvre. Aussi, à l'ombre des oliviers, l'ambiance était bonne, dimanche à la Margoll de Sidney où la grillade est reconduite tous les ans à Pâques depuis belle lurette et il faut demander aux enfants s'ils se sont régalés à patauger dans le joli ruisseau qui « roundinège » et traverse ce merveilleux endroit. Lundi, c'est à la Tourredeille d'Henri et Martine que la grillade a eu lieu en famille au milieu d'un tapis jaune de fleurs. Avec du bon rosé frais et partie de pétanque au programme ! D'ailleurs, les toulousains (John et Michel) ont pris la raclée face aux usapistes (Philippe et Henri) : 13 à 0 !

Mais les bonnes choses passent vite et le week-end de Pâques s'est enfui comme il est venu.

Jeudi 24 mars

Depuis quelques jours (en fait samedi), une brume et un petit crachin nous accueillent tous les matins au saut du lit. Ambiance un peu « londonienne » qui nous laisse croire, par instants, que nous avons émigré au pays « de Walden ».

Cela pose de sérieux casse-têtes à ceux pour qui le désherbage n'est pas terminé.  « J'y vais ou j'y vais pas ? », car tout le monde sait que le glyphosate n'aime pas l'humidité. Alors, en attendant qu'un temps bien de chez nous revienne (soleil et si possible pas de vent), ça bricole dur par monts et par vaux pour les vignerons qui ont fini la taille.

Georges répare quelques fils de fer de palissage cassés par le vent aux Conties ; Sidney, sur la Peyrière , arrose son petit hectare de greffés soudés que l'entreprise Bastouille ( bien connu au village), se charge de planter ; Robert et ses fils, qui viennent de terminer la taille, attachent des baguettes de syrah à tire-larigot ; Henri promène la pioche en coupant quelques rejetons ; quant aux frères Jimenez, Jo et Pierre, si la taille continue au-dessus du Roc, sur les Peyrelis, c'est un signe qu'elle est aussi en fin de parcours. Eric, lui, en a un peu plus à faire, mais on peut lui faire confiance pour s'en sortir une fois de plus.

Mercredi 23 mars

Hier, dans la salle du Cellier Trémoine, à 18h00 passé du petit quart d'heure catalan, avait lieu la dégustation des assemblages de Rouges, récolte 2004.

Autour d'une table où se faisaient du souci gruyère, saucisson et biscottes, les nombreux présents écoutaient attentivement les remarques bien précises (arôme de réglisse, fruits rouges entre autres) de leur œnologue, Monsieur Barcelo sur chaque échantillon dégusté.

Comme pour les Rosés, de bons Rouges sont à venir tant en génériques que pour les cuvées spéciales.

Ça fait du bien, après avoir bataillé toute une année, d'apprécier cette récompense dans le résultat.

Mardi 22 mars

Le petit Mattéo (15 mois), fils de Magalie et d'Eric, est super content d'avoir, depuis une quinzaine de jours, un petit cousin prénommé Matis. En effet, Séverine a donné le jour à son petit garçon le vendredi 11 mars, un beau bébé de 3,700 kg . On devine, au village, la joie de Magguy et de Jean-Pierre, grands-parents pour la deuxième fois.

Dans quelques années, Eric, pour les vendanges n'aura pas de souci pour trouver les porteurs. Et si, par bonheur, des petites filles suivent leurs deux aînés, la colle sera toute trouvée.

Mais, nous n'en sommes pas encore là. Et pour l'instant, il faut surtout féliciter Séverine et son ami Frédéric, sans oublier tous les grands-parents Delanné, N'Guyen Van, et bien sûr, la famille Roger.

Jeudi 17 mars

Le groupe Ostinata se prépare, le trac à fleur de peau et les nerfs à vif. En effet, c'est le 2 avril à Pia qu'un concert en deux parties est organisé et nos six phénomènes ouvrent les débats à 21h. Aussi, les répétitions se succèdent. Après celle du 8 à la Mairie du village, où d'après le groupe lui-même, c'était plutôt catastrophique, la suivante qui a eu lieu ce lundi dernier dans la salle de Pia a été très encourageante.

Enfin, d'un point de vue personnel, vivement le 3 ou le 2 après minuit, car les nerfs sont tendus comme la corde d'un arc. Nous vous ferons un compte-rendu de cette soirée le moment venu.

Mercredi 16 mars

Aujourd'hui, sur le site, nous fêtons un anniversaire. Celui de notre réalisateur Cyril qui veille à tout (mise en page, coupage, montage, collage et tutti quanti). Il fait 26 ans !

Alors, nous lui faisons un gros bisou tout en dégustant son délicieux gâteau d'anniversaire et, bien sûr, une pensée à sa chère grand-mère qui fait 92 ans ce même jour, bien qu'elle nous ait quitté depuis plus d'un an déjà.

Mardi 15 mars

Aujourd'hui, dans les vignes, c'est le branle-bas de combat pour le désherbage. Un temps couvert, un ciel sans étoile (synonyme d'absence de gelée)… Tout le monde était de sortie. Cela pulvérisait dur !

Que ce soit « à la rampe », « au tuyau », « au canon », « à la voûte » ou « atomiseur », Georges, Yannick, Robert, Willy, Bastien, Pierre, Henri, Sid, Eric et tous les autres s'en sont donnés à cœur joie. Il faut dire que les cinq ou six semaines passées où se sont succédés froid, gelée, pluie et tramontane glacée, il n'était pas question de sortir les lances. En fin de semaine, le temps calme étant annoncé, il ne devrait pas rester grand chose à désherber.

Hier, il en est arrivé une bien bonne à Henri.

Notre gentille factrice Nathalie lui a amené un paquet colissimo en recommandé SVP et tout le fourbi (accusé de réception). Après avoir signé, il ne l'a pas ouvert pensant à une commande de son épouse Martine. Celle-ci rentrant fort tard de sa répétition de chant a été toute surprise de remarquer le fameux paquet toujours fermé. Le malentendu dissipé, constatant que ce colis était bien pour lui, les yeux légèrement enfarinés vu l'heure, Henri a découvert un appareil-photo numérique. Cadeau Ô combien superbe de personnes qui ne le sont pas moins mais dont nous tairons le nom par pudeur et discrétion. Cadeau pour bombarder le site de belles photos et pour l'aider dans sa nouvelle mission de correspondant de l'Indép. En tout cas, un grand grand merci à ceux qui se sentent visés.

Lundi 14 mars

A 15h, monsieur Malet Joseph avait rendez-vous avec monsieur Salvador au siège de l'Indépendant pour passer la main en tant que correspondant de ce quotidien à Henri qui l'accompagnait. Il a suffit d'une petite heure. Quelques paperasses à remplir, quelques explications sur la façon de procéder au sujet des articles, le tout dans une bonne ambiance… Et après avoir fait le tour des immenses locaux de l'Indépendant, Joseph, les yeux un peu brillants et Henri prenaient congé. Il faut souligner que pour un petit village comme le nôtre, le correspondant n'est pas tenu d'écrire un certain nombre d'articles dans le courant de l'année. Son rôle est juste de faire savoir les petites choses de la vie du village (naissance, décès, mariage, inauguration…).

Dimanche 13 mars

Quelques nouvelles de la bibliothèque. Chaque mardi, autour de 17h, elle ouvre… Ce n'est pas la grande bousculade aux guichets mais il y a au moins deux lecteurs qui viennent à chaque fois. Et rien que pour Sissi et Joseph (car, bien sûr, ce sont eux !), Martine, notre bibliothécaire se régale de les attendre pour passer un agréable moment.

Mercredi 9 mars

Hier, réunion à la Maison du Temps Libre à Rasiguères pour l'Assemblée Générale de la Cave Coopérative à 18h. En présence de nos experts-comptables, l'exercice 2003- 04 a été examiné sous toutes les coutures et la situation de la Cave , ma foi, par rapport à la moyenne générale des caves de ce département, se porte plutôt bien, mais l'équilibre est fragile, bien fragile…

Mardi 8 mars

Hier soir, à la Mairie , l'association Triangle se retrouvait lors de sa réunion mensuelle afin de peaufiner les « Estivales de l'Agly 2005 ».

Quelques modifications ont été apportées aux stages. La programmation définitive se met doucement en place (Soirée Château Planèzes par exemple). Beaucoup de personnes sont encore à contacter pour régler les finitions. Ce que l'on peut dire c'est que ça va dans le bon sens et que ça avance bien.

Lundi 7 mars

Visite amicale de Madame la Sous-Préfète A. G. Baudouin.

Ce vendredi 25 février en début d'après-midi, un beau soleil s'était mis de la partie pour recevoir dans notre petit village Madame Anne-Gaëlle Baudouin, Secrétaire Générale de la Préfecture de Perpignan et Sous-Préfète de notre arrondissement, ainsi que son collaborateur Monsieur Tignères.

Souriante et détendue, elle a répondu avec beaucoup de gentillesse à l'invitation de Monsieur le Maire, Huillet Sidney, entouré d'une partie du Conseil Municipal et de Madame Rabasse Carole, Secrétaire de Mairie.

Notre commune s'est penchée depuis longtemps sur un vaste projet appelé ‘' Espace Loubet de Sceaury'', comprenant notamment la transformation de l'ancienne cave particulière en salle communale des associations et cette invitation avait pour but premier une demande de subvention concernant cette future salle.

Madame Baudouin, après la visite guidée au cœur du patrimoine Loubet de Sceaury, a pu se faire ainsi une idée plus précise du projet.

S'en suivait une mini-réunion à la Mairie où chacun, à l'aide d'un plan détaillé du futur ‘'espace Loubet de Sceaury'', pouvait suivre toutes les explications de notre premier magistrat.

Le temps passe vite et déjà, afin d'honorer en cette fin d'après-midi un autre rendez-vous, nos invités prennent congé non sans avoir laissé à tous les présents bonne impression et grand espoir quant à l'aboutissement de notre démarche.

PS. Petit clin d'œil à un sympathique et assidu lecteur du site.

Un petit filou bien dodu et tout habillé de marron et de noir, comme pour mieux passer inaperçu, a profité de la situation pour se glisser incognito au milieu du Conseil Municipal. Il a pu ainsi satisfaire un vieux désir qui était de visiter la vieille maison de Monsieur Loubet, mais qu'il se méfie ! il a été découvert et reconnu (de même que son vélo) et depuis, il est surveillé comme le lait sur le feu. A bon entendeur, salut !