Décembre

 

Samedi 31 décembre
Par un ciel étoilé et sans vent, la Chapelle Saint Pierre, avec sa crèche mignonnette blottie dans un coin, recevait en cette fin d’année, ses paroissiens désireux de communier autour de jolis contes de Noël, de friandises et de vin chaud à l’orange. Et même si en pleine lecture, Monique s’est ‘’ascagnée’’ pour cause de rhume laissant le soin à sa voisine de terminer l’histoire, il était bien agréable d’être tout simplement là ‘’en famille’’.


Mercredi 28 décembre
Lorsque 23 ans après une dernière coupe gagnée tout là haut sur le terrain du Pla de Prats de Sournia, le talentueux avant-centre des Pallagoustys Jean-Luc, débarque par un beau samedi matin au milieu de vos vignes et ramasse les sarments avec le sourire, il est indéniable de penser que vraiment, le courant passait bien dans cette équipe.

Dimanche 25 décembre
En ce jour de Noël où bon nombre d’enfants et d’adultes ont les yeux remplis d’étoiles, une pensée pour celles et ceux qui ont faim, qui ont froid et qui n’ont, dans les leurs, que de la tristesse.

Samedi 24 décembre
Dans notre vieille chapelle Saint Pierre du XIème siècle, bien à l’abri de la tramontane qui décoiffe, en ce moment, plus d’un vigneron, la crèche de Noël est installée depuis peu et tout le monde, des Rois mages au bœuf et au bourricot, bade le petit Jésus qui est sur le point de naître. Une soirée est prévue le mardi 27 juste pour le plaisir d’être ensemble, tout en dégustant entre autre, le vin chaud à l’orange concocté par notre irremplaçable Monique.
N’hésitez pas à venir nombreux !

Mercredi 21 décembre
Les vacances une fois venues, malgré une tramontane à décorner les bœufs, les gamins se régalent de ‘’roundinéger’’ dans le village jusqu’à tard le soir et, sur leur vélo dressé pour grimper aux arbres, ils rivalisent d’adresse pour effectuer des figures dignes de pros de chez pros.

Dimanche 18 décembre
La cadence des défonçages du siècle dernier s’est évaporée comme neige au soleil et il est de plus en plus rare de voir sur le terme une terre faire la ‘’candalette’’ et repartir toute neuve pour un tour. Aux Fontasses, 70 ans après l’entreprise Roca, Sid refait place nette d’un grenache noir qui a vécu et bien vécu. D’ici peu, des ‘’jouvenots’’ de greffés-soudés remplaceront leurs glorieux aînés et fileront tout droit vers le XXIIème siècle.

Vendredi 16 décembre
Ernest s’en est allé
Tel un carignan centenaire, Ernest était enraciné depuis toujours au plus profond de son cher terroir Rasiguérois.
Il s’en va, en ces veilles de Noël, après une vie bien remplie dédiée pour beaucoup au travail, aux responsabilités, aux amitiés et, bien sûr, à sa famille.
Doté d’une sagesse naturellement cultivée au fil des décennies auprès de ses vieux ceps de vigne, il aimait la vie, savourant pleinement ses vieilles années, conscient que sa longévité n’était pas une monnaie courante chez ses amis vignerons.
Il n’est pas donné à tout le monde de façonner sa vie à sa guise, alors, Ernest se savait privilégié d’avoir pu tracer la sienne comme il a tracé des millions de sillons en pleine nature et juste au bon vouloir du temps.
Aussi, le moment venu, il s’est éteint sûrement, serein et en paix avec lui-même.
Pour nombre de ceux qui sont dans la tristesse aujourd’hui, l’adieu à Ernest ne s’est pas fait dans un cimetière Rasiguérois plein à craquer mais se fera petit à petit, un peu plus tard à force de passer et repasser en contrebas de Latour de France, devant une petite ‘’vignotte’’ de vigne, orpheline depuis peu de son vieil ami et qui, juste par son silence, rappellera mieux qu’un beau discours qu’Ernest est vraiment parti.
PS : Une pensée affectueuse à son fils Paul et à tous ses proches


Mercredi 14 décembre
Les mûriers platanes qui se la coulent douce sous la Cahpelle St Pierre, après une petite taille et en attendant, comme promis, les arrosages estivaux, s’en mettent plein la lampe sous forme de fumier de cheval (merci au Tourill Jean-Louis) et à coups de pleines brouettes de déchets verts passés à la moulinette (merci le John). A cette allure, d’ici quatre jours, ils feront de l’ombre mais il serait étonnant que d’ici peu, ce que Margarete a mis tant de soin à éparpiller, ne soit pas complètement retourné par les sangliers qui ‘’roundinègent’’ dans le secteur.

Lundi 12 décembre
Dernièrement à la Mairie, se tenait une sympathique petite réunion d’information où Monsieur Guy Ilary, Conseiller Général du Canton, acceptant avec grand plaisir l’invitation de notre Maire Sid, pointait du doigt, l’espace d’une petite heure, toutes les difficultés que peuvent rencontrer nos petits villages en ce début de XXIème siècle. Et si le fait de changer de siècle ne donne pas forcément l’impression de faire un grand pas en avant dans la simplicité des choses, un grand merci à notre Conseiller Général de se décarcasser pour nous rendre, autant que possible, la vie un peu plus douce.

Samedi 10 décembre
Hautes dans le ciel, hors de portée (sait-on jamais) d’une balle perdue, elles sont passées toutes de noir et blanc vêtues, les belles grues cendrées, tel un vol de Lucky Luke, direction le soleil couchant et, macarelle, à les entendre ‘’tchatcher’’ au-dessus de nos oreilles, en traversant en moins de 3 minutes l’espace planézol, on se dit qu’elles en avaient des choses à se raconter.

Vendredi 9 décembre

L'hiver tarde mais pas les festivités à Planèzes...

Vendredi 9 décembre à la salle Loubet de Sceaury à Planèzes
CAVALE, jazz éclectique, joue à 21h00 pour 5 €.

Toujours une buvette et les  vins de nos vignerons préférés dans des verres à pieds.

http://fr-fr.facebook.com/pages/Cavale/252250311460472?sk=info


--
L'équipe des Musicales de l'Agly
www.myspace.com/festivalplanezes66

 

Mercredi 7 décembre
Les broyeurs de sarments, dans le terme, se comptent sur les doigts d’une seule main et encore, à moitié fermée. Mais il faut reconnaître que, question efficacité (demi-heure l’hectare), ça laisse facilement rêveur les collègues qui sont plus légèrement équipés.

Dimanche 4 décembre
Quand le balcon de notre Maison du Peuple s’enguirlande de branches de pin et compagnie, le doute n’est plus permis : les parfums de Noël et Nouvel An se reniflent à un kilomètres à la ronde. Et le mieux à faire, c’est de les renifler tout de suite et de bien prolonger le plaisir avant que ceux du Roundup et Ka      tana ne prennent la relève.

Jeudi 1er décembre
Chaque fin novembre, le rallye des Fenouillèdes suit ou précède de peu le retour des étourneaux. Même si notre chère D9 ne sert que de piste de délestage, il est bien agréable de prendre 5 minutes à regarder passer tous ces sympathiques bolides multicolores, tous plus beaux les uns que les autres et qui, l’espace d’un week-end, font le bonheur de milliers de passionnés.