Juillet

 

Samedi 28 juillet
L’espace d’une petite dizaine de chansons, le groupe Ostinata a prouvé, une fois de plus, que, comme les bons vins Roussillonnais, il se bonnifie au fil des ans et des concerts et ce n’est certainement pas le domaine Tuchanais de Rolland, en ce 24 juillet qui dira le contraire, lui qui, dans le cadre de l’animation Cave’I Art a fait appel au groupe Planézol pour embellir de tout son charme et son talent cette belle fin d’après-midi prévue à la dégustation de ses millésimes.
Merci les filles et rendez-vous sans faute le 2 septembre à Marcevol !

Mercredi 25 juillet
Il est arrivé au mois de juillet, le percheron Totem, solide comme un roc, du haut de ses 1100 kilos pour donner un coup de main à son petit copain Tarmac (800 kg) qui commence à tirer la langue à force de tirer la charrue. Et du coup, c’est le laboureur Tourill Renaud qui a dû renforcer sa charrue Terraflex n°4 aux endroits stratégiques sous peine et sous peu de la retrouver ‘’asboudraguée’’ et tordue comme une vieille chaussette tellement le Totem se ‘’l’enroussègue’’ à vitesse grand V.

Dimanche 22 juillet
En ce 22 juillet, dix gros poutous plus gros les uns que les autres au grand Enzo qui fête ses dix ans et vu l’appareil photo qu’il a bien souvent ‘’pendgé’’ autour du cou, la relève du site Planézol est assurée pour au moins 100 ans.

Samedi 21 juillet
Les épouvantails à sanglier sont de sortie en cette période délicate où les muscats commencent à devenir appétissants pour ces ‘’braves bêbêtes’’ qui, poussant souvent le bouchon un peu trop loin, ne se trouvent plus du coup à l’abri, le moment venu, d’un bon retour de manivelle sur les ‘’cousteilles’’.

Mercredi 18 juillet
Ils sont arrivés sans prévenir  tels les touristes juillettistes, les ‘’variols’’ et à se régaler de les voir virer du vert au violet foncé tous azimuts, le doute n’est plus permis : les vendanges sont bien là à tout juste 6 semaines devant et, macarelle, c’est comme si on y était.

Dimanche 15 juillet
Les Musicales 2012 ne sont plus. La banderole est rangée jusqu’à juillet prochain, le jardin de Monsieur Loubet est rendu aux oiseaux et le calme Planézol est de retour.
L’équipe Triangle, une fois de plus, peut être créditée, comme les élèves du XXIème d’un 22/20 tellement leur organisation fut soignée jusque dans le souci du moindre petit détail.
Question stages, nous avons retrouvé avec plaisir Marion (atelier gravure), Didier DDD (atelier pochoir), Vincent (steel drum), Eyedol (culture hip hop), Olivier et notre Anne Planézole (chant).
Question concerts, Layinarosa, Naïas, Soul Jamaïca, Kady Diarra, La Danse du Chien, One Shot, la Compagnie Gérard Gérard et Ukandanz ont, quatre nuits durant, amené jeunes et moins jeunes jusqu’aux premières heures de la matinée avec un parc Loubet de Sceaury, affichant notamment complet samedi soir (plus de 500 entrées), obligeant même Triangle à refermer la caisse et du même coup, la porte du parc, en laissant dehors bon nombre de déçus.
La traditionnelle restitution des ateliers à l’apéro-dégustation du dernier jour a, une fois de plus, drainé la foule, montrant à elle seule combien l’ambiance des Musicales est festive, familiale et sans fioriture.
On se languit déjà de l’été prochain de retrouver David à la sono et l’équipe Triangle ‘’roundinégeant’’ comme une fourmilière. Mais d’ici là, il y a tellement de choses à faire, à penser et à apprécier.

Jeudi 12 juillet
Suite aux deux crues successives de notre chère Agly (octobre 2010 et mars 2011), qui, le moins que l’on puisse dire, ont chamboulé les bords de rivière et par la même occasion la trésorerie municipale, le débroussaillage estival des chemins par le sympathique Montnerois Albafouille a été remisé au placard l’an passé.
Du coup, le ‘’caminot’’ menant au Gourd’En Coq semble aujourd’hui sortir tout droit d’un film de Tarzan et la partie ne semble pas gagnée d’avance pour notre homme tout terrain.
PS : 14 ans déjà que la bande à Zidane et Barthès devenaient Champions du Monde.

Mardi 10 juillet
Elle est née voilà presque trois mois dans le XIVème  de la Capitale mais son papa Alexandre attendait patiemment de descendre avec sa compagne Justine dans notre petit village où il s’est régalé de grandir pour annoncer la venue au monde de leur petit bout de chou Agathe, née le 19 avril pesant et mesurant ‘’à l’époque’’ 2,880 kg et 48 cm, héritant au passage en second prénom de celui de son arrière-arrière-grand-mère, Jeanne.
Bienvenue au monde ‘’magnagotte’’ et belle et longue vie à toi !!!

Dimanche 8 juillet
Emmitouflés dans les ‘’mattes’’, les oliviers d’Alain ne demandent rien d’autre qu’un petit coup de pouce et de débroussailleuse, manière de respirer l’air du pays à pleins poumons. Aussi, dès qu’il revient faire un saut au pays en compagnie de Cathy, il n’est pas rare de le retrouver ‘’pendgé’’ sur les hauteurs de Roque-Courbe, occupé à ‘’roundinéger’’ autour de ses arbres sacrés pour y faire, non sans bruit, place nette.

Vendredi 6 juillet
Une banderole étalée en grand à l’entrée du village, une estrade toute neuve qui patiente, un bar enguirlandé, Marie-Alice qui colle des affiches… Plus de doute possible : les Musicales 2012 sont là et d’ailleurs, elles sont tellement là qu’elles commencent dès aujourd’hui. Et dès aujourd’hui, également, un mariage célébré samedi dans les Hautes-Pyrénées va nous tenir éloignés du Jardin de Monsieur Loubet jusqu’à dimanche inclus. A lundi sans faute…

Mercredi 4 juillet
Depuis que l’école existe, mieux que le yoga, l’acupuncture, l’homéopathie ou autre antibiotique, notre irremplaçable Gourd’En Coq est là et bien là pour éliminer, en l’affaire de trois plongeons, toute la lassitude d’une année scolaire et nos enfants, qui sont à envier, l’ont compris depuis bien longtemps.  

Lundi 2 juillet
Dans le calendrier, la St Pierre suit la St Jean et en ce jour de fête villageoise, une messe, la 1ère post-Duval a été célébrée dans notre ‘’églisette’’ suivie, sur le coup de midi, d’un apéro Place de l’Eglise. En soirée, un repas ‘’auberge espagnole’’ sous les grands pins de Paul précédait de peu la projection en plein air et aux étoiles du film ‘’L’âge de glace 4’’. Encore un moment de convivialité proposé aux Planézols et voisins et qu’il faut savourer pleinement quand il passe.