Samedi 30 septembre
A l’ombre des pins parasols et les ‘’pieds’’ dans l’eau, le plaqueminier de Paul coule des jours heureux dans le jardin Loubet de Sceaury.
Immunisé à vie contre une ‘’sécade’’ aussi longue soit-elle, il laisse au passant, au promeneur, au planézol, le plaisir de savourer sans compter ses kakis de derrière les fagots.

Vendredi 29 septembre
Ce samedi 30 à la Maison de Paul : Glossolalie.
Rock de chambre (Trio clarinette/violoncelle/percussions).
Ouverture des portes : 22 h30, avec la meilleure buvette à disposition.
Qu’on se le dise !!!!!!!

 

Mercredi 27 septembre
Après avoir placé entre de bonnes mains (celles d’Eric et Fred, fils et beau-fils) toutes les tracasseries que peut occasionner une rentrée de récolte, Maguy et Jean-Pierre apprécient désormais à sa juste valeur, les balades quotidiennes autour du Pla ou ailleurs, balades délestées il va sans dire, du moindre souci et de la moindre pression.

Lundi 25 septembre
Le John, minutieux à l’extrême, se régale de débiter son bois à la petite tronçonneuse électrique, alignant au millimètre près les ‘’boussinots’’ de cep sur une vieille palette, sans oublier de passer toutes les 30 secondes la balayette sur le billot, manière de préserver sa chaine.

Samedi 23 septembre
A la sortie du village, sans se laisser distraire par le va et vient des bennes et tracteurs, Margarete s’occupe de ses’’ plates-bandes’’ comme d’autres s’occupent de leurs vignes dédiées.
Et si les secondes ; avec raison, sont destinées aux AOC haut de gamme, les premières sans l’ombre d’un doute, sont classées ‘’Village Fleuri’’.

Jeudi 21 septembre
Branchée directement sur l’Agly, la pompe Trémoine, gracieusement, permet au vigneron à chaque fin de journée de nettoyer son matériel afin de le remettre à neuf pour le lendemain.

Mardi 19 septembre
A la Maison de Paul, entourée de ses enfants (Delphine et Florian), de sa famille et de ses amis, Nancy fêtait il y a peu son anniversaire.
Vins de terroir et paella ont fait bon ménage en cette soirée placée sous le signe de la musique et de l’Amitié.
Bien calée dans l’escalier, Ostinata d’abord, pour le plus grand plaisir des invités ‘’poussait la chansonnette’’ à travers quelques morceaux de son répertoire (Bella ciao, Saudade, Kali Nifta puis les goûts d’Olga de Gérard Morel et pour terminer, Tel qu’il est…).
Ensuite, le groupe de Blues Planézol AOC (Brigitte, Nancy, Gérard, Hervé, Sid) retrouvait, l’espace d’une heure, une seconde jeunesse ravivant avec beaucoup d’émotion et nostalgie les belles années 90.
Gâteaux, champagne et cadeaux se chargeaient de clôturer ‘’en bout de nuit’’ et de belle façon un anniversaire qui compte dans une vie qui passe.

Dimanche 17 septembre
Depuis quelques temps maintenant, les vendanges sont entrées dans une nouvelle ère, reléguant aux oubliettes celles d’Antan qui voyaient le Vigneron, sans se poser trop de questions, mener sa cueillette ‘’ à viste de naz’’.
Les nombreuses sélections imposent désormais un timing de derrière les fagots et les vignerons de Trémoine, en bons élèves respectueux, apprennent la patience.
Et du coup, à l’occasion, à l’image de Guy et Jo, ils se donnent des coups de mains plutôt que de tourner en rond.

Vendredi 15 septembre
Un grand merci à Stéphane (HRS Hydro Roussillon Service) qui se décarcasse à n’en plus finir chaque fois que le besoin s’en fait sentir afin que le village pâtisse le moins possible de la ‘’sécade’’ qui s’installe sur le secteur depuis bientôt trois ans.

Mercredi 13 septembre
Imperturbable et insensible à la beauté des grappes gorgées de soleil et de vie, elle passe et repasse la machine à vendanger, secouant comme un prunier chaque ‘’llaque’’ enjambée et ne laissant que des ‘’catimels’’ aux pauvres étourneaux qui ne manqueront pas de rappliquer bientôt.
Incontournable désormais d’un monde viticole de plus en plus pressé, le ‘’monstre’’, inexorablement, remise au placard, les unes après les autres, les ‘’colles’’ de vendangeurs et ce, pour le plus grand malheur d’un paysage ancestral qui n’y gagne pas au change.

Lundi 11 septembre
Régulièrement, l’abribus reçoit la visite de Margarete qui n’hésite jamais à repasser une couche de peinture rafraichissante, manière de rendre le local plus accueillant.

Samedi 9 septembre
Sur ‘’Lou Pujol’’ dernièrement, grande surprise pour Annie de découvrir un renard dans son séjour, bien à l’abri derrière un fauteuil et surveillé du coin de l’œil par son toutou Eros. La ‘’bébète’’ est ressortie ensuite comme elle était entrée, sûrement contente de regagner les fourrés.

Jeudi 7 septembre
Le mercredi (18h) et le dimanche (11h), dans la salle Trémoine attenante aux quais, les vignerons se réunissent pour débattre dans la bonne humeur de la démarche à suivre pour le bon déroulement de la rentrée du millésime.
Et si, vu les nombreuses sélections (fruité, Trémoine, châteaux, terres de Lansac…) le programme n’est pas évidemment à établir, l’esprit collectif lui, sans l’ombre d’un doute, prend toujours le pas sur l’individuel pour le plus grand bonheur d’une cave pas comme les autres.

Mardi 5 septembre
Le fait de remettre au lendemain son plan de cueillette pour cause de pluie fine n’empêche pas le vigneron de savourer pleinement ce véritable cadeau du ciel apportant le plus grand bien à tous ses hauts de gamme qui, par ces temps de ‘’sécade’’, se refont ainsi la ‘’cerise’’.

Dimanche 3 septembre
Bien souvent, les vignerons possédant quatre ‘’vignottes’’, mettent à profit l’arrivée du samedi pour vendanger en famille et la colle bénévole des Gazeu, depuis près de 20 ans déjà, répond toujours présent pour cueillir le Bousquet et la Meunière. Une cueillette, il va sans dire, se terminant immanquablement autour d’un rosé frais et de saucisse grillée.

Vendredi 1 septembre
Si les parties de pétanque sont dorénavant rares de vue depuis la disparition des ‘’dinosaures’’ Dédé, ‘’Peps’’ et Sylvio, faire quatre mènes au Tamarin sur fond d’apéro, reste un pur plaisir à partager entre amis.