Lundi 30 avril
En ce 30, autour d’une brouette de bisous et d’une hotte pleine de fleurs, bienvenue à Simone dans un cercle certes fermé mais de plus en plus élargi, où se côtoient entre autres, copines et copains de l’école communale et, à y regarder de plus près, il fait bon vivre entre les souvenirs qui sont derrière et ceux qui attendent sagement devant.  


Samedi 28 avril
A chaque venue du printemps, Joanna, en compagnie de son mari John, savoure le plaisir de revenir au pays et par la même occasion de renouveler en fleurs leur devant de porte. Et il va de soi, qu’à travers chaque plante posée avec moult délicatesse, transpire le ‘’savoir-faire british’’.


Jeudi 26 avril
Depuis quelques temps déjà, Margarete s’échine à retaper notre vieille église, aussi, lorsque la rénovation prend une tournure délicate, elle sait pouvoir compter sur notre ébéniste Patrick qui, en plus d’un coup de main, va lui prodiguer de bons conseils.


Mardi 24 avril
Dans les fabuleuses années 60 où les ruelles villageoises regorgeaient de gamins, la maison de Manuel et Pierre Lopez, comme tant d’autres, accueillait bien souvent les ‘’gafets’’ que nous étions à l’époque pour d’interminables et magistrales parties de jeux en tout genre. Les enfants Lopez quitteront très tôt l’univers Planézol pour suivre en Salanque un papa en quête de travail et la porte de leur belle maison se refermera sur les souvenirs. En ce 21ème siècle, après être passée de main en main, chemin de la Rivière, elle est remise à la vente. Grand Merci à Hervé Baïer pour sa permission à photographier, plus de cinq décennies plus tard (et sans jamais y être revenu), un nostalgique ‘’terrain de jeux’’ fait de deux escaliers toujours en place, d’une cave plus petite que dans les souvenirs et d’un grenier où flottent pour l’éternité les visages coquins de Pierre et de Manuel.


Dimanche 22 avril
Toute une pluie de remerciements à Yves le Gouaussien (65) qui, de passage au village, s’est payé le luxe et le plaisir de ratiboiser à tour de bras une herbe gorgée de flotte et de soleil et qui ne manquera pas de repousser tantôt.


Vendredi 20 avril
Fin 2015 Patrick s’éteignait beaucoup trop tôt. Aujourd’hui, son fils Hervé nous demande de passer ce message : Bonjour, Je me permets de vous contacter car j'ai pu voir que vous maintenez un site internet sur la commune de Planèzes. Mon père vivait à Planèzes, il s'appelait Patrick Baier. Il est décédé en 2015. J'ai donc hérité de sa maison au 2 chemin de la rivière. Désirant la vendre, j'organise un vide maison dans cette maison le week-end du 21 et 22 avril 2018. Il est possible de venir de 9h à 18h le samedi et de 9h à 16h le dimanche. Si cela vous intéresserait de passer pour votre site internet, n'hésitez pas. Et si vous connaissez des planesols que cela intéresserait également, vous pouvez les prévenir.   Cordialement. Hervé Baier    


Mercredi 18 Avril
Quand, en tout et pour tout, vous ne disposez que de rascle et vieille pioche pour réparer les dégâts d’une grosse pluie, un sympathique tracteur équipé d’une pelle qui sur son passage prend cinq grosses minutes pour vous remettre tout à plat, s’apparente à un véritable miracle pour vos coudes ‘’asboudragués’’.


Lundi 16 avril
A ’’roundinéger’’ des heures entières dans sa forge à travailler le fer dans tous les sens, elle semble bonne, avant de passer sous la douche, la cigarette de fin de journée de notre sympathique ferronnier Alex.


Vendredi 13 avril
Dernièrement avait lieu chez nos amis Tourils, l’inauguration du nouveau terrain de jeux (skates, trottinettes, bicyclettes et Cie…) réservé à la jeunesse montante. Un endroit parfait pour gaspiller sereinement son énergie de ‘’jouvenot’’, et Mr le maire Michel Pigeon, tout en coupant le ruban, remerciait dans son discours tous les gamins impliqués dans la belle fresque dessinée sur le mur de séparation avec la D9. Des gamins guidés au doigt et à l’œil par le savoir-faire de la Rasiguéroise Laura et de notre Planézol Léo, passés maitres dans l’Art du tag artistique.


Mardi 10 avril
La taille et le désherbage terminés, il se régale le Yannick de photographier faune et flore avec un objectif long comme une baguette de pain. Les nombreux passereaux planézols (bergeronnettes, chardonnerets, pinsons, rougequeues…), en quête de vermine dans la terre retournée, ne se douteront jamais qu’ils se retrouvent ainsi dans une carte mémoire avant d’être soigneusement classés.


Samedi 7 avril
Avenue de l’Agly, Monique coule des jours heureux dans la maison de ses parents et grands-parents. Très attachée à ses racines et son village, elle se régale de ‘’roundinéger’’ aux quatre coins d’un territoire qu’elle connait comme sa poche, un territoire où le plaisir est toujours grand de la rencontrer.  

 

Mercredi 4 avril
Les plantations de syrah qui ont fait leur apparition dans le secteur voilà déjà 4 décennies, battent bien souvent de l’aile, laissant apparaitre ici et là des grosses ‘’lunes’’ de manquants. Et avant que la parcelle ne frise ‘’le rouge’’ et l’arrachage, il est conseillé au vigneron de faire son possible pour, à coups de greffés soudés, la remettre au vert.

 

Lundi 2 avril
En ce 21, aux portes du printemps, le petit Célian est arrivé avant l’heure, pressé qu’il était sans doute de faire risette autant à ses frères Alexis et Matéo qu’à ses parents Magalie et Éric. Après un petit séjour à l’hôpital de Perpignan, le voilà regagnant guilleret son doux foyer Estagellois, au sein duquel il va ‘’s’accamper’’ en toute sérénité, entouré de sa belle et grande famille. Souhaitons à la maman de bien se reposer, une grosse bise au papa, longue longue vie au pitchounet et qu’il n’oublie pas surtout de venir ‘’roundinéger’’ au village. Félicitations aux grands-parents maternels Hélène et Michel Cabedoce, ainsi qu’aux grands-parents paternels Planézols Maguy et Jean-Pierre, avec une pensée pleine d’affection pour ce dernier qui, en l’espace de quelques jours, ‘’gagne’’ un petit fils mais perd un grand frère.

Dimanche 1 avril
En ce jour d’anniversaire, un plein panier de grosses bises à notre employée communale Margarete qui ne ménage pas sa peine, pour le plus grand bonheur du village, et qui ces derniers temps, se préoccupe de la santé de notre chère église.