Dimanche 31 octobre
Cette nuit, la pluie était au rendez-vous. Annoncée par de nombreux éclairs, à défaut de par la météo, elle a fini par tomber en début de soirée, pour faiblir et se calmer aux premiers signes de l'aube. Ce sont toujours 50 millimètres de plus de tombés, personne ne s'en plaindra, mais gare à la tramontane !!!

Vendredi 29 octobre
Première réunion d'après vendanges.
On peut déjà dire que, malgré la fragilité des raisins dès le début des vendanges, grâce au bon travail effectué par nos cavistes, les produits seront de qualité et à nouveau compétitifs cette année.

Jeudi 28 octobre
Ces derniers jours, en deux fois, 20 petits millimètres de pluie, bien insuffisants bien sûr, sont tombés sans qu'on sache vraiment si la croûte sèche de notre terre a été traversée. Il faut souhaiter de bonnes pluies de fin d'automne...

Mercredi 27 octobre
Depuis lundi, le goudronnage de la « rue du Château » qui, reconnaissons-le, en avait bien besoin, bat son plein. I
l y a beaucoup de bruit (marteau piqueur et autres engins...) et les riverains, pour quelques jours, doivent s'armer de patience, en essayant de garer leurs véhicules où ils peuvent.
Mais ça ne va pas durer, et quand il faut, il faut.

jeudi 21 octobre 2004
Les vendanges finies, c'est une petite période de bricolage que nos viticulteurs ont devant eux avant la taille qui s'annonce d'ici une quinzaine. Joseph et Pierre, aidés de leur oncle Mariano, le frère de Mimi, coupent du bois depuis trois jours. Robert, après de longues vendanges et quelques jours de chasse bien mérités, a attelé la charrue au tracteur et laboure toutes les plantades. Yannick et son père Georges coupent des rejetons tout en faisant cimenter leur grande cour devant la maison. Sidney, notre maire, profite de cette accalmie pour bien s'occuper des affaires de la commune. D'ailleurs, à ce sujet, nous avons réunion le lundi 25 à 18h. On peut apercevoir l'entreprise J.P.G. en train de regoudronner la moitié du chemin du tour du Pla en partant des quais de la cave jusqu'au casot de l'Armangau. Ça ressemble presque à une autoroute. Ils feront également le tronçon qui part des quais de la cave jusqu'à l'embranchement direction Roque-Courbe ou sentier des mines. Josette et Louis Trilha continuent patiemment et tranquillement les travaux de rénovation de la maison ayant appartenue aux grands-parents Joséphine et Théophile. Jean-Michel, notre mécanicien, a de plus en plus de motos à réparer. Lui, les 35 heures, il les fait en trois jours. Martine et Henri s'en vont à Gouaux (65 000) avec leur petit Pierre du 23 au 28 chez des amis afin de décompresser de vendanges agitées. Robin, qui n'a pu passer cet été, est arrivé hier pour se reposer pendant quelques jours avec toute sa famille. Ce mois d'octobre est vraiment sympathique car nous pouvons faire un peu ce que nous voulons sans pression ni horaires à suivre.

jeudi 14 octobre
Aujourd'hui, la colle à Robert s'est retrouvée autour d'une bonne grillade pour fêter la fin des vendanges et aussi la fermeture des quais de la cave puisque, en effet, le lundi 11, au milieu de l'après-midi, son camion vert amenait le dernier voyage de raisins. S'il y a une grillade méritée, c'est bien celle-là car elle arrive au moins 5 semaines après les premiers coups de sécateur
.

Mercredi 13 octobre
Au Pujol, la pelle mécanique est en train d'éventrer le chemin qui mène à la maison du John. Il ne faut pas s'affoler : c'est seulement toute l'évacuation de la maison de la famille Mégret qui est en train de se mettre en place et, d'ici pas longtemps, ils seront reliés au tout à l'égout.

Mercredi 6 octobre
Depuis quelques jours, nous apercevons régulièrement Cathy et Alain du côté du chemin qui mène aux Mines, au lieu dit 'Les fontasses''. Dans une parcelle de vigne arrachée, ils sont en effet en pleins travaux de plantation d'oliviers. Cent trente au total et qui, de source sûre, doivent produire de l'huile AOC. Ils sont destinés à remplacer les vieilles souches de carignan noir qui les y ont précédés depuis près d'un siècle. En attendant, c'est beaucoup de travail, à mesurer, à bien calculer où placer les arbres, sans compter les trous à faire autour pour bien les arroser. Enfin, d'ici quelques temps, ce sera sûrement un superbe coin qui rendra le paysage encore plus beau !

Mardi 5 octobre
Depuis 3 mois qu'elle était fermée, voici qu'elle ouvre à nouveau ses portes : la biblio de Planèzes !
Le jour et l'heure d'ouverture n'ont pas changé par rapport à l'an dernier : ce sera encore et toujours le mardi de 17h15 à 18h15. Durant les deux mois à venir, 72 livres, K7 vidéo et DVD sur le thème du monde rural sont à la disposition de tous les lecteurs de Planèzes et d'ailleurs.

Lundi 4 octobre
Aujourd'hui, dans l'Indépendant, à la rubrique Planèzes, notre village rend un dernier hommage à Pierre, trop tôt disparu. On peut lire :

'Pierre Torga nous a quittés. C'est dans la soirée de mercredi 22 septembre que Pierre Torga décédait après avoir longtemps lutté contre la maladie et malgré tous les soins attentifs du corps médical et l'affection dont toute sa famille l'entourait. Arrivé adolescent dans notre village, il s'y était rapidement intégré, y ayant par la suite, établi son foyer. Il avait activement participé à la vie de notre commune, s'investissant au sein du Conseil Municipal, au Conseil d'Administration de la Société Coopérative de Vinification et au Comité Local de la MSA. C'est une nombreuse assistance qui, malgré la période des vendanges, a tenu à lui rendre hommage lors de ses obsèques, apportant à toute sa famille réconfort et sympathie. A tous ceux qui sont affectés par ce deuil, nous renouvelons nos condoléances les plus sincères.

Dimanche 3 octobre
Nous recevons des nouvelles d'Angleterre. En effet, Robin Walden, résident planézol depuis 77, nous annonce son mariage avec Miyuki, célébré la veille dans l'intimité. Nous souhaitons aux jeunes et nouveaux mariés beaucoup de bonheur ainsi qu'à tous leurs nombreux enfants (Si Robin lit la rubrique, prière d'envoyer une photo à la rédaction ).

Samedi 2 octobre
Elle monte tout doucement la maison de la famille Mégret, au lieu dit 'Lou Pujol'', mais elle monte quand même. Les fondations sont faites, et petit à petit, la maison sort doucement de terre. Beaucoup d'arbres différents sont déjà plantés sur le terrain attenant et lorsque, comme prévu, les vieilles souches y seront arrachées, ils n'en prendront que plus de valeur, car pour l'instant, c'est la végétation de la vigne qui domine. Souhaitons bonne patience aux nouveaux propriétaires, car d'ici quelques mois, ils y seront vraiment bien.