Décembre

 

Vendredi 26 décembre
En vacances chez nos amis Belges pour une petite semaine, la rubrique ‘’au jour le jour’’ est en black-out jusqu’au 3 janvier 2009.
Bonnes  fêtes à tout le monde et à très bientôt sur notre site !!!!

Mercredi 24 décembre
Ce lundi 22, avait lieu, comme chaque fin d‘année, la petite soirée organisée par le Comité des Fêtes, dans notre Chapelle St Pierre, manière d’y fêter ensemble l’arrivée de la Noël et du Nouvel An.
Au milieu du vin chaud à l’orange, des friandises et du soda, un film (14 juillet 1989) venait rappeler combien la vie passe vite et combien il ne faut pas oublier de déguster chaque seconde qui passe.
Pratiquement 20 ans déjà que le bicentenaire de la Révolution a été fêté dans notre village comme dans beaucoup d’autres et quels mots, quels sentiments placer sur les visages d’Antoine, Dédé, Pierre et Monsieur Pétricola aujourd’hui disparus ?
Les enfants qui, drapeau en main y défilent,  ont grandi depuis. Quant aux parents, en deux décennies, ils ont pris quelques rides par ci par là.
Après le film, Nancy nous lisait un superbe conte Arabe sur le partage d’un héritage de 17 chameaux entre trois frères : le premier héritant de la moitié, le second du tiers, le troisième du neuvième. Bonjour le casse-tête et merci le Sage !
Ensuite, puisque tout a une fin, sans se presser le moins du monde, petit à petit, la Chapelle se vidait de tous ses visiteurs d’un soir.

PS : Merci à Alex et Jean pour la mise en place du projecteur et bon réveillon à tous !!!

Lundi 22 décembre
Notre ferronnier Alex qui, sauf contrordre, a, pour toute la durée des fêtes de fin d’année, l’ancienne Cave de Monsieur Loubet pour lui tout seul, s’est installé en plein milieu avec ses six tables de dégustation afin de les vernir et revernir à souhait.
En ce dimanche matin donc, il est là, tranquille à passer et repasser la première couche avec beaucoup d’application et de patience et, comme il n’est pas né (dixit les Anciens) de la ‘’première llapinade’’, il n’a pas oublié de se munir du masque protecteur pour tout ce qui concerne le système respiratoire.

Dimanche 21 décembre
Dernière réunion de chantier 2008 avant la première de l’ère 2009, prévue le mercredi 7 janvier.
Le sourire s’étalait sur tous les visages et ça sentait bon la dinde rôtie et les marrons glacés, même si le plus profond sérieux était apporté à ce dernier rendez-vous.
Entourée de quelques chefs d’entreprise (Lopez Carrelages, Menui-Pro et notre Alex Planézol), Sophie n’a rien laissé au hasard. Par rapport au bar, Alex a servi de ‘’cobaye’’ pour savoir combien de rangées de carreaux il fallait mettre en retrait sur le sol avant la pose du plancher. Taquin, un de ses deux collègues présents lui a fait remarquer que s’il perdait un peu de ventre, cela économiserait une rangée de carreaux. Signe d’une bonne entente qui s’est liée au fil des mois entre tous les responsables et qui devrait déboucher sur une superbe réalisation.

Vendredi 19 décembre
On ne présente plus nos 3 mousquetaires Planézols Ô combien fines lames et doigts d’or, Alex, Jean-Mi et Patrick.
Vous donnez trois petites pointes rouillées au premier et il vous rend un portail en fer forgé de 3 mètres de long sur 2 de haut. Vous récupérez un petit ‘’biclou’’ à la déchetterie et le second vous le transforme en, au moins, une XT 500 modèle 1980. Quant au troisième, avec une chaise ou une table sans pieds et à la rigueur, une commode ‘’mastéguée’’ par les vers, il vous meuble toute une pièce.
Eh bien ! Comme dans l’histoire d’Alexandre Dumas, nous avons le 4ème mousquetaire en la personne de Margarete.
Vous lui passez un fagot de roseaux de bord de rivière, quelques queues de cerises, une matte sèche de chiendent, plus 4 feuilles de vigne, et entre ses doigts magiques, tout se change en porte-bonheur, décorations de Noël, ronds de serviette, bijoux…
Alors, ce samedi-dimanche de 10h à 20h, Margarete, au 18 avenue de l’Agly, organise 2 journées portes ouvertes et expose son métier d’art de tissage de paille.
 Une visite s’impose tellement c’est beau à découvrir !

PS : Sur RDV, vous pouvez également, les après-midis qui suivent, découvrir toutes les ficelles de son art.
Tél : 04 68 29 47 16
        06 08 15 12 64

Jeudi 18 décembre
Exceptionnellement cette année, le pot de l’amitié qui, traditionnellement, réunit autour de la mi-décembre les adhérents de la Cave Coopérative de Lansac-Planèzes-Rasiguères, s’est déroulé à la Mairie Planézole.
La raison première en était la visite de l’ancienne Cave de Monsieur Loubet qui, depuis 15 mois, subit les assauts de toutes les catégories d’artisans réunis pour se transformer doucement mais sûrement en une grande et belle salle.
Plus d’un coopérateur a dû se sentir ému en pénétrant entre ses quatre murs remplis d’histoire où plus le moindre signe ne vient rappeler que ce lieu était, avant la naissance de notre Cave Coopérative, le plus beau fleuron du village.
La visite se poursuivait dans les deux petites pièces où jadis, bien rangés, étaient alignés charrues, pompes à dos et tout le fourbi et qui seront désormais vouées à mettre en valeur nos vieux vins doux naturels. Une sorte de clin d’œil, de remerciement, de boucle bouclée et de profond respect envers la famille Loubet de Sceaury et son dernier descendant ‘’Monsieur Paul’’, pour avoir, non seulement tout légué à la Commune mais tenu également à ce que les viticulteurs Planézols et Rasiguérois, en priorité, ‘’héritent’’ de ses vignes.
Le pot de l’amitié qui porte si bien son nom s’ensuivait avec les discours de ceux qui font que la vie est belle dans notre Cave (Louis, Pierre, Sid).
Il ne restait plus qu’à se régaler ensuite d’être ensemble et de déguster des vins mille fois dégustés mais toujours aussi bons.

Mercredi 17 décembre
Samedi après-midi dernier, en prévision de la soirée du lundi 22 à la Chapelle, Annie, Conchi, Magalie, Marie-Alice, Marité et les enfants, ont mis en place la crèche 2008 avec les Rois Mages, toujours prêts à suivre l’étoile du Berger et le bon petit Jésus, bien au chaud au milieu de la paille.
Venez nombreux et n’oubliez pas d’amener quelques friandises à partager entre tous, arrosées de jus de fruit ou de vin chaud à l’orange préparé par Monique.
PS : S’il n’y a pas de problème technique avec le grand écran d’Alex, un petit film de 10 minutes sera projeté, un petit film sur le bicentenaire Planézol 1989. Une manière comme une autre pour les jeunes parents d’aujourd’hui de se retrouver à l’âge de leurs enfants et pour revoir aussi certaines personnes chères, aujourd’hui disparues.

Lundi 15 décembre
Une raclette comme celle proposée par Conchi et Alex, on peut ‘’s’escagasser’’ à chercher la même ou une qui lui ressemble un peu, des siècles durant, on ne peut pas trouver.
Une cheminée taillée sur mesure toute en rondeur au milieu de la maison et servant d’appareil à raclette pour l’occasion, des bûches fabriquant de la bonne braise, en veux-tu en voilà, pour réchauffer les patates et faire fondre le fromage dans des mini-mini-pelles faites maison par Alex, tout cela arrosé d’un bon vin de chez nous, ‘’macarelle’’, que la vie est agréable autour de cette cheminée.

Samedi 13 décembre
A l’approche des fêtes de fin d’année, le rythme tombe d’un cran ou deux, à l’Espace Loubet de Sceaury et beaucoup d’artisans se projettent déjà en 2009 pour y terminer leurs travaux respectifs.
Ces derniers temps, Yohann, de l’Entreprise GAB66, a souvent la grande salle pour lui tout seul. Il jointe avec le plus grand soin, les grandes plaques de placo que José (Art et Nuance), avec fils et beau-fils, va se régaler de peindre début 2009.
En attendant, malgré le temps frisquet, Yohann ne se plaint pas car, cette même semaine, GAB66 a dû filer illico presto d’un chantier sur Bolquère tellement il y faisait froid.

Jeudi 11 décembre
Patapim ! Patapam ! Patapoum !
Comme souvent le samedi après-midi, que ce soit sur le Pla, les Fontasses, la Pachère, les Counties …, on ne peut s’empêcher de s’arrêter de  tailler 5 minutes pour apprécier le spectacle du broyeur de sarments de Georges et Yannick.
Il s’entend de loin ! Il fait du bruit comme 40 !
Mais côté pratique, il est numéro UN au hit-parade et au top 5.
Et ceux qui ramassent pas trop loin, à coups d’huile de coude, avec des reins qui grincent comme une vieille éolienne rouillée, se demandent parfois ce qu’ils sont en train de fabriquer.

Mardi 9 décembre
La Noël approche à grands pas et Margarete, grand sourire, ressort les sapins et toutes les décorations. Espérons que d’ici leur remise au bercail, une fois les fêtes passées, une épaisse couche de neige aura eu la bonne idée de s’y poser dessus. Ça fera le plaisir de bien des petits et des grands.

PS : Par manque de place, la Biblio opère un tri sur les livres les plus anciens. Les personnes intéressées pourront les acheter à partir de la modeste somme de 50 cts l’unité. La cagnotte obtenue servira à embellir la Biblio des livres ‘’dernier cri’’.

Dimanche 7 décembre
Vendredi soir, à la Biblio, une fois les derniers lecteurs repartis, livres sous le bras, une réunion du Comité des Fêtes avait lieu afin de mettre au point la petite soirée qui réunit, aux environs de la Noël-Nouvel An, ceux qui le désirent dans notre vieille Chapelle.
La date du lundi 22 a été retenue (à partir de 20h) et on salive à l’avance du vin chaud à l’orange que Monique nous préparera.
Le samedi 13, à partir de 14h, ce même Comité des Fêtes donne rendez-vous aux bénévoles, dans cette même Chapelle pour préparer la crèche du petit Jésus, des rois Mages et de tout ce qui va avec.

Samedi 6 décembre
Il lui tardait, au Jo, de reprendre sa scie et ses vieux Pradines pour recommencer à tailler. Au repos forcé depuis la deuxième semaine d’octobre, le mois de novembre qui coïncide avec le départ de la taille, a dû lui paraître long à finir.
Depuis lundi, il se retrouve avec grand plaisir dans les vignes en compagnie de son frère cadet Pierre et les ramades d’hier, mélangées à une tramontane forte, ne l’ont pas empêché de se régaler, bien à l’abri au fond du Pujol, de tailler sa syrah.

Jeudi 4 décembre
Les sapins à  peine remisés avec leurs boules et tout leur bataclan, qu’on les ressort à nouveau pour la Noël, en se disant que le temps file vite.
On se souvient de Robert avec ses fistons, passées les vendanges 2007, mettre un petit coup de pelle sous le Sarrat, juste en dessous du village, près du jardin magique de Monsieur Loubet, manière de virer quelques piquets de fer et souches de syrah, afin de faire de la place pour la future maison de Céline et Bastien.
On revoit encore les traces à la craie des limites de leur petit paradis à venir et le temps pour Bastien de finir de tailler, de peler quatre garennes ou sangliers, de se baigner au Gourd’En Coq et d’épouser Céline que déjà leur cheminée fume, comme un symbole de bonheur.
Les nouveaux mariés ont emménagé récemment ‘’Rue du Gourd’En Coq’’, et comment ne pas les envier ?

Mardi 2 décembre
La 26ème édition du Rallye du Fenouillèdes a pétaradé, une fois de plus, dans le secteur, tout le week-end, de Cassagnes à Bélesta en innovant chez nos amis de Prats de Sournia pour une spéciale Prats-Les Albas et Guy Marcérou s’est déplacé tout spécialement de Marseille pour apprécier le spectacle.
Les Planézols, en habitués, ont regardé les petits bolides traverser leur village pour se rendre d’une spéciale à une autre avec, comme seul souci, de récupérer leurs chats en un seul morceau.
Pour la 1ère place, le Lorrain Marc Barbe signe le doublé, après avoir déjà gagné l’édition 2007.

Lundi 1er décembre
En cette fin d’automne, les gelées commencent à se manifester et c’est tant mieux !
Si les deux premières n’étaient pas bien méchantes, celle de hier matin fera sûrement tomber, sur la plupart des cépages, les dernières feuilles qui font de la résistance. Quant à celles des grenaches, jamais pressées de s’en aller, elles déclinent un peu plus à chaque gelée et il ne serait pas étonnant qu’elles s’en aillent, d’un seul coup d’un seul, à la prochaine tramontane. Ces petits froids matinaux, toujours, sont les bienvenus pour tous les arbres et leurs semblables afin d’entamer un repos végétatif de bonne facture.