Mars

 

Lundi 31 mars

Elles sont de retour les ‘’locataires’’ du Boffy. Et plus nombreuses que l’an passé tellement elles avaient trouvé l’accueil chaleureux. Il n’est pas facile de deviner la façon de faire et de penser de ces petites bestioles mais plus ou moins, depuis leur arrivée en avril dernier, il y en avait toujours une ou autre pour venir se ‘’passéger’’ autour de la cheminée. Cette année, après avoir ‘’roundinégé’’ de leurs petites ailes un bon moment au-dessus de l’Eglise, hésité, été tentées de squatter le garage à Marité et Jean-Louis, les abeilles sont finalement revenues chez ‘’elles’’, sous les yeux des riverains jamais lassés par un si beau spectacle.

Dimanche 30 mars
Vendredi, la traverse du village, pour cause de branchement à l’égout était interdite aux véhicules. A la baguette ou plutôt à la petite pelle mécanique, on retrouvait Daniel pour ouvrir la mini-tranchée nécessaire à l’opération. Les gaines enterrées il y a peu et renfermant les câbles téléphoniques, passant juste au-dessus du tout à l’égout, il a fallu jouer serré. Christian et Hervé, qui ont donné un bon coup de main tout au long de la journée, munis d’un plan détaillé des réseaux, avaient repéré la vanne pour une éventuelle coupure d’eau qui n’a pas été nécessaire. A 17 heures, branchements établis, tranchée rebouchée, sur la chaussée, subsistait seulement une petite cicatrice noire comme témoin de tout ce travail.

 

A l'occasion du Championnat de France vétérans de tir à l'arc qui se déroulera à Planèzes le 13 et 14 aout prochain la présidence des Archers de la Toureze a créé un site d'information !

www.arc-veterans2008.com

 

Samedi 29 mars

En ce moment, les travaux se bousculent aux portillons de l’Espace Loubet de Sceaury. Notre sympathique trio, Christophe, Didier et Jacques ont de plus en plus de compagnie. Ils ont pu assister de près à la pose par des ‘’collègues’’ de coupe-feux au niveau des plafonds. Après une 1ère opération qui consiste à fixer du ferraillage sur les chevrons, la 2ème voit, sous forme de pulvérisation, un produit venir s’incruster dessus pour prévenir tout incendie. Plus tard, la 3ème opération verra la mise en place du placo, servant de plafond, au niveau des tiges filetées qui dépassent.

Vendredi 28 mars
Mercredi, à la Cave, avait lieu une dernière dégustation printanière concernant Rouges et Rosés en présence d’un bon nombre de jeunes, représentant l’avenir. Des moins jeunes, Joseph Malet, notre ancien Président, se faisait un plaisir d’être présent. Comme d’habitude, autour d’une table garnie de biscottes, carrés de fromage et tranches fines de saucisson, notre œnologue Jean-Michel commentait, un par un, la quinzaine d’échantillons préparée par les cavistes Jean-Pierre et Laurent. Depuis la belle rentrée des vendanges en septembre dernier, on se doutait bien de la qualité des millésimes 2007, mais être là à écouter notre œnologue nous les décrire avec enthousiasme, sous toutes les coutures, nous paie d’un seul coup de tous les efforts fournis sur l’année écoulée.

Jeudi 27 mars

Les derniers sarments à peine tombés, les commissions techniques font le tour du terme pour un premier bilan concernant le respect de toute forme de taille (gobelet, Guyot, cordon de Royat… ). C’est de loin la tournée la moins compliquée avec, juste, vérification des longueurs de baguettes, et du nombre de coursons.
Nos vignerons étant tous des élèves bien appliqués, pas le moindre écart n’est à signaler. Sur les jeunes plantades aux bourgeons bien avancés, le froid de ce week-end de Pâques a noirci quelques bouts de feuilles nous rappelant ainsi que l’hiver n’est pas fini. Ces tournées sont souvent l’occasion de retrouver des ‘’collègues’’ en plein ‘ ‘’bricolage’’ après 5 mois de taille, comme Eric et José par exemple, sur la Roque de l’Abeille, en train de descendre les fils de palissage syrah.
Lundi à 17h30, une réunion regroupera toutes les équipes pour faire le point sur ce passage taille.

P.S : Les rendez vous des jardiniers
SAMEDI 29 MARS, La Tour de France (66720) Roubials
La journée question/réponse pour et entre jardinier.
Venez échanger avec d’autres jardiniers vos techniques, vos visions du jardinage, vos pratiques… Venez partager votre passion du jardin.
Les différents thèmes débattus seront animés par des spécialistes :
10h00 : L’eau, un enjeu pour votre jardin, l’animateur sera Patrice Vigier
11h00 : La protection du sol (BRF), animé par Alain Michaut
13h00 : Sortir la tête de son jardin avec le spectacle d’Yves Mauffrey, marionnettiste :   « l’homme et sa poisse » pour adultes et enfants.
13h30 : Donnez de la vie à vos sols (les engrais naturels, compost, Lombricompost…), avec Pierre-Noël Faurisson
14h30 : Les variétés anciennes, animé par l’association Kokopelli.
15h30 : Adapter vos plantes à votre jardin, avec Leïla Smail
Différents stands seront à votre disposition : Plantes, fleurs, engrais naturels, semences, cactus, stand jardinier de France alimentation…

Mercredi 26 mars
Samedi après-midi, avait donc lieu chez Monique, la préparation des bunyetes. Autour d’un café chaud, dans la joie et la bonne humeur, les bénévoles se sont appliqués à confectionner bon nombre de ces gâteries prisées par petits et grands. Le lendemain, pour cause de vent frisquet, les petits faisaient, avec une poule fabrication maison récupératrice d’œufs, la chasse à ces derniers, dans le jardin de Monsieur Loubet, plutôt qu’en plein ‘’ras’’ à la Chapelle.
Le coup d’envoi de ce rassemblement était donné par les cloches du village secouées de main de maître par Léo et Simon sous la haute surveillance de Monique.
Il y avait foule pour participer à cette traque particulière et il est pratiquement certain que tout le gibier lâché a été récupéré par nos gamins.
Un goûter réunissait ensuite, dans la salle de l’ancienne école, tous les présents pour vérifier, entre autres, si les bunyetes étaient aussi bonnes qu’elles en avaient l’air. En guise de réponse, il valait mieux ne pas arriver en retard.

Mardi 25 mars
Les Archers de la Tourèze tenaient récemment une 1ère réunion d’information sur la double journée du 13 et 14 août prochains, qui les verront organiser une compétition des Championnats de France Vétérans de tir à l’arc en campagne. Quelques 150 archers sont attendus, 144 exactement, répartis en 36 pelotons de 4.
Deux parcours de 24 cibles sont prévus : un 1er similaire à celui de l’an passé (Chapelle, Jardin de Loubet, bords de rivière, alentours du village…), le second verra les intéressés découvrir le tour du Pla. Dans un premier temps, une commission technique va venir en mai pour inspecter les parcours afin de donner son feu vert. Une deuxième réunion s’ensuivra pour peaufiner le travail et les tâches à répartir aux nombreux bénévoles.

Lundi 24 mars
Cela a été dit, répété : le département vit, en terme de sécheresse, des moments difficiles. Pas de pluie en traversant une longue période de marinade, alors, maintenant, avec la tramontane, c’est à désespérer. Il y a bien longtemps que l’Agly, notre chère rivière, n’avait pas fait aussi peine. Mais, plus que tout, pour mesurer l’état des nappes phréatiques, les puits sont les meilleurs témoins. Et trouver, mi-mars, des puits secs, débordants d’eau généreuse il y a à peine 18 mois, donne une idée plus précise du désastre. L’automne et l’hiver, faiseurs de pluies bienfaitrices, sont derrière nous sans en avoir amené une seule. Le printemps sera-t-il capable de nous apporter ces 400 mm qui nous font tant défaut ?

Dimanche 23 mars
Sur la place de l’Eglise, il y a peu, sur le coup des 13h30, il fallait se pincer pour se demander si le Rosé Trémoine bu la veille, faisait encore de l’effet, car un gros lapin noir, moitié lièvre et les yeux rouges, ‘’mastéguait’’ tranquillement quatre petites feuilles de la bordure fleurie de John et Joanna. La surprise passée, ce coquin ne voulant pas se laisser attraper, une petite course-poursuite s’ensuivait, et rabattu à nouveau sur la même place, il sera capturé en douceur. Il s’est avéré se prénommer Toupie, habitant Rue de la Rivière et être un fugueur multirécidiviste. Son propriétaire, la sympathique famille Andersen, ne s’est plus à quel saint se vouer pour l’empêcher de s’évader.

Samedi 22 mars

Pas plus tard que mercredi dernier, a eu lieu, dans l’ancienne Cave Loubet de Sceaury, ouverte aux quatre vents, la mise en place de la poutre centrale par l’entreprise ‘’Serrurerie du Vallespir’’, de Céret. Les familles des maisons attenantes se sont fait quelques soucis pendant l’opération. Vu l’ancrage de la poutre (40 cm) dans les murs mitoyens qui en font 50, il fallait la jouer fine de la part des poseurs. La poutre se composait de deux parties, reliées sur son milieu par un paquet de boulons, taille XXXXL et même plus…
Une fois le premier morceau placé côté rivière, tenu à bouts de bras par l’engin de l’Entreprise Navarro, sur place, elle, depuis des mois, le 2ème était glissé côté Eglise grâce à la grue. La jonction faite, il ne restait plus qu’à ‘’boulonasser’’ en laissant de côté le vertige et donner ensuite un bon coup de rayon laser en partant du sol pour, avant de la sceller, mettre au mm près la poutre d’acier de 1500 kg sur son axe. Du bon travail bien fait par des gens compétents et une poutre qui n’est pas prête à se faire, ni ‘’arrousséguer’’ par la tramontane, ni grignoter par les termites.

Vendredi 21 mars
Il est de retour ‘’l’ami Joseph’’ pour venir contrôler, avec le sourire, tous les compteurs EDF des Planézols.
Accueilli la dernière fois par Margarete qui lui avait facilité le travail, c’est cette fois Hervé qui lui a ouvert maintes portes closes (clocher, biblio, château d’eau, gîtes…).
Il est loin le temps où les agents EDF prenaient rendez-vous longtemps à l’avance pour contrôler un maximum de compteurs. Maintenant, il suffit de brancher une sorte de ventouse aux compteurs extérieurs de plus en plus nombreux, pour tout savoir de la consommation des propriétaires. Et encore, ce n’est rien ! D’ici peu, ils ne se déplaceront plus. Tout se fera par ‘’câble’’ mais là, on n’a pas tout compris (pour mieux expliquer).

PS : Ce soir, les villageois sont cordialement invités à la réunion d’information et de préparation du Championnat de France de tir à l’arc organisé à Planèzes les 13 et 14 août 2008.
REUNION A 18 HEURES A LA MAIRIE.
VENEZ NOMBREUX !

Jeudi 20 mars

C’est avec beaucoup de plaisir que nous laissons au petit Arthur la joie d’annoncer sur le site la venue au monde de sa petite sœur Zoé. Elle est née le 12 février à 2h13 à St Pierre d’Allevard (38330). Elle pèse 4kg315 et mesure 54 cm. On ne doute pas du bonheur qu’elle doit procurer à son papa et sa maman, Fabien et Caroline et nous sommes vraiment heureux pour eux. Mais comme le temps passe vite ! En pensant à Fabien, on le revoit, comme si c’était hier, entrer chez la grand-mère de Patrice et Cyril (Marie-Thérèse) intrigué qu’il était de les voir sans arrêt sortir avec des glaces plein les mains, les deux frangins lui ayant fait croire que cette bonne dame du village les offrait à tire-larigot à tous les enfants. Il était ressorti aussi vite qu’il était entré, version ‘’4 malabars et 60 fraises’’, sous les rires des deux plaisantins.
Encore aujourd’hui, ceux-ci en parlent avec beaucoup d’affection.

Mardi 18 mars

Les cerisiers (Summit, Napoléon, Van…) sont en pleines fleurs et les abeilles se régalent de ‘’roundinéger’’ et de butiner. Mais l’hiver qui passe, ressemble trop à celui de l’an dernier pour ne pas être inquiétant. Un hiver doux et sec est synonyme souvent de cerisiers n’ayant eu le temps, ni d’hiberner ni de se reposer, ce qui va se traduire immanquablement par une petite récolte. Il faudra s’en contenter.

P.S : Le Comité des Fêtes communique. Les enfants de Planèzes sont invités à faire les bunyetes chez Monique le samedi 22 mars, à 9h, pour ceux qui veulent aider à la fabrication de la pâte, et à 15h pour ceux qui veulent l’étirer.
Rendez vous le dimanche 23 mars à 16h, à la Chapelle, pour ramasser les œufs de Pâques et déguster les bunyetes.

Lundi 17 mars
Pour la deuxième fois en 8 jours, la Mairie ouvrait sa porte, hier, dès 8h, pour permettre aux électeurs Planézols de voter pour les Cantonales. Une bonne odeur de café chaud et de gâteau au chocolat préparé par Monique, se promenait de bon matin autour de l’urne donnant raison à ceux qui avaient pris la permanence à ce moment là. Les Municipales réglées dès dimanche dernier, deux candidats sur quatre ‘’éliminés’’ au 1er tour des Cantonales, restaient en course pour la Présidence du Canton Messieurs Ilary Guy et Manchon Raymond. Des 86 inscrits sur les feuilles électorales, 70 ont voté : 38 donnant leurs voix au premier et 30 au second.
Sur le canton, Monsieur Ilary en devient le Président.
Les urnes sont dorénavant rangées jusqu’à nouvel ordre.

Samedi 15 mars
Après les élections municipales, le règlement prévoit, dans les jours qui suivent, la formation du bureau, avec l’élection du Maire et de ses adjoints.
Cela a été fait hier.
L’urne a été ressortie et à chaque fois, avec 8 voix pour et un bulletin blanc (les intéressés votant blanc), Sidney a été réélu Maire, Christian 1er adjoint et Monique 2ème adjoint.
Les commissions ont été désignées (Relais Força Réal, les impôts, délégués aux écoles…) ; il ne restait plus ensuite que former le bureau pour le 2ème tour des Cantonales.

Vendredi 14 mars
Occupé à se promener sur le toit de Monsieur et Madame Arnold afin d’y réparer le faîte et quelques tuiles, Daniel profitait bien de la vue imprenable sur le toit voisin de l’Eglise. Il n’a pas fallu longtemps à ses yeux de lynx pour y détecter, de ci de là, quelques tuiles ‘’asboudraguées’’ par le temps et occasionnant sûrement des petites gouttières dans notre chère église. En souvenir de l’abbé Duval (toujours en forme à Cassagnes) nous donnant ‘’fa temps’’ le catéchisme, et avec l’accord de notre Maire Sidney, il a réparé ça en 3 temps 3 mouvements et bénévolement. Merci Daniel !!!

Mercredi 12 mars

Le samedi 1er mars, sur le circuit de Lédenon (Nîmes), Jean-Mi, sur sa TZ, s’est régalé d’y ‘’roundinéger’’. Sauf que cette fois, il a fait une grosse modification à son moteur puisqu’il a tout simplement opéré un échange standard. Adieu le moteur 250 TZ, idéal pour faire de la compétition mais tellement pointilleux et difficile à régler, et bonjour le moteur 3,5 RDLC, trouvé en cherchant dans les annonces et acheté à un ancien pilote pro qui courait dans le temps pour une grosse écurie. Cette fois, la TZ a porté haut les couleurs Planézoles puisqu’elle est arrivée, à chaque fois, au bout de ses six courses de 20 mn, donnant raison à Jean-Mi pour le choix de ce 3,5 qui est peut être un peu moins compétitif que son prédécesseur mais sûrement plus fiable.
Rappelons qu’il n’y a pas de classement pour ces courses de motos anciennes et que compte juste le plaisir de rouler.

Mardi 11 mars
Les élections cantonales et municipales sont derrière nous. Le 16 prochain, il faudra juste retourner aux urnes pour les premières, une large majorité des Planézols (90%) ayant accordé leur confiance à la nouvelle équipe 2008 qui voit Sandrine et Eric remplacer Georges et Jo. Loin des tracas et tensions de certaines communes, l’ambiance était sereine et détendue dans notre bureau de vote. Quelques bulletins, bien sûr, n’ont pas été ‘’liste entière’’ mais c’est la démocratie et chacun a le droit de manifester son désaccord, quel qu’il soit, à travers ce vote. Ces élections sont souvent l’occasion de revoir les jeunes du village, exilés souvent pour cause de travail ou d’études, et c’est avec grand plaisir que nous avons revu Anna, Fanny, Nathalie et son beau sourire, Philippe, Séverine…
Une fois les urnes vides et rangées dans un coin pour quelques temps, les paperasses remplies, les résultats communiqués à qui de droit, un apéritif était proposé à la population Planézole.

Lundi 10 mars

A Narbonne, avant-hier, la petite Maison des Potes, bien cachée au cœur de petites ruelles, non loin de l’Hôtel de Ville, accueillait le groupe Ostinata pour la 2ème fois en 2 ans.
Les filles ont dû composer cette fois avec l’absence d’un de ses membres, Sabine, ce qui est toujours très délicat car chacune apporte sa petite touche personnelle et indispensable dans chaque chant. Mais, comme toujours, elles s’en sont bien sorties et le public ne s’y est pas trompé en les applaudissant très fort.
Elles vous donnent RDV pour le prochain concert à Cosprons (Port-Vendres) le samedi 29 mars à 17 heures.

Dimanche 9 mars
Quand on demande simultanément à Alex, Jean-Mi et Patrick un service, on sait d’avance qu’on frappe à la bonne porte. René Cazenove, Touril de naissance et que nous connaissons bien, ne se faisait d’ailleurs aucun souci en faisant appel à eux. Sa raison ? Retaper un vieux vélocipède, ancêtre du vélo, fabriqué en 1870, sûrement par le charron de Latour, et sur lequel son arrière-grand-oncle, Adam Deliancourt, y a usé ses fesses en traversant le canton en long en large et en travers en tant que facteur. Retrouvé abandonné dans une cour, aux quatre vents, à la pluie et dans un triste état, il attendait patiemment là que l’on s’occupe de lui.
Et qui trouver mieux que Patrick, ami d’enfance de René, pour le restaurer ? Une fois dans son atelier, ses mains expertes répareront toute la partie bois (roues, guidon, frein, pédales, selle, jantes et rayons), en fait, pratiquement tout sauf le cadre.
Ce cadre de fer, bien courbaturé avec l’âge et à qui notre bon ferronnier Alex aura tôt fait de rendre toute sa splendeur.
Jean-Mi s’occupera, lui, de trouver toute la documentation nécessaire pour cette remise à neuf mais il aurait sûrement préféré un vélocipède avec plein de soupapes et de bielles.
Pour parachever en beauté cette réparation collective, notre employé communal Hervé, dénichera la corde idéale qui, ajustée et collée dans la rainure du cercle de la roue de devant, évitera à cette dernière de patiner dans les montées, s’il venait à René l’idée de marcher sur les traces de son aïeul ou de rendre visite aux amis Planézols.
Pour la petite histoire, René en sera quitte pour offrir, avec beaucoup de plaisir, une belle grillade à tous ces sympathiques bénévoles dans le jardin d’Alex et Conchi.

Samedi 8 mars

La tramontane, qui roupillait depuis de longs mois, s’est levée sans crier gare ces derniers jours et, macarelle, il vaut mieux dans ces cas là, chercher les abris de vigne ou faire, comme Jean-Mi, Patrick et Alex : travailler à l’intérieur.
Il n’y a guère que nos quatre petits Dalton d’écoliers pour se moquer d’elle, protégés maintenant par les vitres toutes neuves placées récemment par Alex et son neveu. Toujours, nous avons eu droit, jeudi, à une coupure de courant qui a duré une bonne petite heure. Les agents EDF qui ont l’habitude du pays et des crises de folie de ce cher vent du Nord, ont tôt fait de trouver la panne. Plus que  consciencieux,  Hervé est allé faire un petit tour du côté du Château d’eau pour vérifier si les pompes s’étaient remises en marche toutes seules (c’était le cas) ou s’il fallait les réenclencher. La tramontane rendant plus que difficile l’accès au château d’eau côté gîtes et lavoir, il a semblé plus judicieux de redescendre par l’ancien petit chemin qui, dans le temps, était emprunté par notre cher ‘’catcheur’’ se rendant quotidiennement à son poulailler devenu depuis le gîte Carignan.

P.S : Ce soir, à 20h, à la Maison des Potes de Narbonne (près de l’Hôtel de Ville), notre sympathique groupe Ostinata s’y produit pour la 2ème fois. Puisse ce concert nous amener, comme la première fois, une dizaine de cm de neige au village.

Vendredi 7 mars

Avant-hier, se tenait à la Mairie une réunion du Conseil Municipal, à une heure inhabituelle et avancée, 17 heures au lieu de 18 car, entre l’approbation des comptes administratifs et de gestion 2007, les questions diverses et la préparation des bureaux pour les élections cantonales et municipales, il y avait ‘’du pain sur la planche’’. C’était aussi pour Georges et Jo, leur dernière réunion en tant que conseillers. Elus en 1977, en même temps que Josette et Henri, ils représentaient la relève montante. Encadrés par les anciens, Jojo (Aguilar), René (Huillet), Joseph (Malet), Léon (Malet) et Pierre (Torga), il faisait vraiment bon vivre au Conseil Municipal. Trente et un ans plus tard (pour cause de Présidentielles l’an passé, le mandat de Maire s’est rallongé d’un an, rallongeant d’autant le plaisir de côtoyer nos deux sortants), ils passent la main à la jeunesse Planézole incarnée par Sandrine et Eric. Des souvenirs sont remontés, bien évidemment à la surface, tels ces élections estivales dans une Mairie qui servait à l’époque de plafond au préau de l’école communale et où  il faisait si chaud que, sans les nommer (mais c’était il y a longtemps sous Léon Blum), les deux conseillers responsables de l’urne, fermèrent, sans sourciller et sans le moindre doute, la Mairie une bonne ½ heure, pour cause de survie et de baignade réparatrice au Gourd’En Coq en pleine après-midi. Une autre fois, il fallut se résigner à faire sauter un des deux cadenas de l’urne car sa clé, au moment du dépouillement, était bien à l’abri dans le sac de sport d’un conseiller qui disputait une partie de foot, dans la plaine, au même moment….
L’ordre du jour épuisé, un apéritif était servi pour trois bonnes raisons :

  1. D’abord, parce que c’est la coutume,
  2. ensuite, ce 5 mars coïncidait avec les 60 ans de Georges à qui nous souhaitons un joyeux anniversaire,
  3. et pour finir, les remercier, lui et Jo, pour leur investissement au sein du village pendant tout ce temps.

P.S : Les conseillers passent, les listes changent mais il fait toujours aussi bon vivre dans ce Conseil Municipal.

Jeudi 6 mars

Ce n’est pas la première fois que l’on parle de notre bon ferronnier Alex sur le site. Mais il faut reconnaître qu’il rend de grands services. Lorsqu’il s’agit de placer, sur une fenêtre à risque, une grille de protection, il vient, il mesure, vous ne vous occupez de rien et le moment venu, il vous met le tout en place tel le professionnel qu’il est, en faisant attention au moindre détail (niveau, rebouchage des trous, nettoyage à l’éponge etc). Le plus intéressant, c’est qu’une semaine après, vous ne savez toujours pas le coût de l’opération et il vous faudra batailler pour avoir la facture. Des ferronniers comme lui, il n’y en a qu’un et on la chance qu’il soit Planézol.

Mercredi 5 mars

Quand on arrive au village en venant du côté de Latour, on ne peut s’empêcher d’avoir le regard attiré par la maison de Christian située rue de l’Aire, car le coin est tout simplement superbe. Superbe, oui, mais arrosé à la sueur de son front et à l’huile de ses coudes, car Christian n’a jamais été avare ni d’efforts ni d’heures de travail. C’est le résultat d’une bonne vingtaine d’années à retourner la terre, enlever les cailloux, amener du terreau, monter des murs pour aplanir des feiches, casser la roche au marteau burin et on en passe et des meilleures. Son jardin est aussi magnifique que sa maison et les légumes côtoient les fruitiers sans le moindre problème. Il est en train de placer le goutte à goutte pour, bien sûr, économiser l’eau par les temps qui courent. On peut dire que le moindre cm² de terrain reçoit toute  son attention. C’est en quelque sorte son petit paradis et, si ce n’est ses obligations de premier adjoint, il y passe le plus clair de son temps.

Lundi 3 mars

C’est la bonne lune pour ceux qui prennent plaisir à semer les patates afin d’avoir tout au long de l’année, leur petite récolte stockée en cagettes et à portée de main. Si, en plus, un bon ami en vacances au village vous donne un coup de main, ce plaisir n’en est que plus grand,  même si les chères tubercules sont placées de travers ou la tête en bas, elles se débrouilleront toutes seules pour trouver la sortie. Les sillons terminés, il ne reste plus ensuite qu’à prendre un petit apéro pour fêter l’événement tout en souhaitant une bonne pluie.

Dimanche 2 mars
Le manque d’eau, flagrant depuis l’hiver dernier, pose pas mal de problèmes aux plantations 2007. Cette sécheresse se traduit notamment par la mort d’un bon pourcentage de greffés soudés qui n’ont pas réussi à franchir le cap de l’été. C’est le cas de la petite plantation de grenaches noirs installée sur le Pla. Son propriétaire vient de remplacer les manquants, en arrosant abondamment les nouveaux greffés soudés. Quand on pense que le sol en déficit de 400 mm d’eau, on se pose la question de savoir quand et comment on pourra les récupérer.

Samedi 1er mars
Après avoir il y a peu, avec l’aide de Christian, supprimé les deux mimosas de Juliette qui présentaient un possible danger pour les automobilistes, Hervé, brouette et truelle à la main, depuis quelques jours, consolide les petits piliers de l’entrée extérieure de Juliette qui en ont bien besoin. En effet, lors de l’abattage des mimosas, un de ces piliers tremblait déjà comme une feuille, bâti seulement avec de la chaux, et sa base était bien effritée. Heureusement que  les mimosas tronçonnés avec précaution et du bon côté n’y sont pas tombés dessus ; ils se seraient ‘’asboudragués’’ comme un château de cartes. En tout cas, Juliette peut être contente et remercier Hervé car ses deux piliers, maintenant, sont repartis pour durer 100 ans.