Cave coopérative Rasiguères - Période 1921-1935

 

Après la fin de la guerre, les exploitations agricoles sur Rasiguères sont presque à l'abandon, peu travaillées pendant des années par manque de bras ; les rendements sont faibles et les hommes revenus de la guerre, valides ou diminués, prennent conscience de la nécessité de se regrouper en cave coopérative. En cette fin d'année 1919, le 11 octobre, paraît aux annonces légales de l'Indépendant :  L'Assemblée Générale Constitutive de la Cave Coopérative de Rasiguères aura lieu le 19/10/1919 à 9 heures à la salle de la Mairie. 

A l'issue de celle-ci, les membres fondateurs élisent celui qui sera et restera le premier Président de la SCV de Rasiguères : Monsieur Bascou Paul.

Sont présents à cette réunion Monsieur Jorda, Directeur de la CRCA et Féliz Dezande, Notaire à Latour de France. Monsieur Fourty (Ingénieur des Services Améliorations Agricoles) estime à 165 000 Frs le coût de la construction de la dite cave qui doit produire 5 000 hls.

165 000 francs répartis comme suit :

  • 50 000 Frs : capital social (500 parts à 100 Frs la part)
  • 100 000 Frs : avance de l'Etat (à rembourser sur 20 ans, taux : 2%)
  • 15 000 Frs : subvention Améliorations Agricoles (1% du coût total)

3/12/1919

Vu les plans et devis de Monsieur Reverdy (architecte), devis qui se montent à 270000 Frs, le capital social passe à 85 000 Frs (850 parts à 100 Frs la part).

Le Conseil d'Administration (CA) demande, par l'intermédiaire de la CRCA, une aide à l'Etat de 170 000 Frs (double du capital social) et non plus 100 000 Frs.

26/12/1919

Le CA juge urgent d'acheter l'emplacement de la future cave.

Un terrain appartenant à Monsieur Bourreil Célestin, lieu-dit 'Le Bousquet'' N°579P de 2 230 m2 pour 4 000 Frs.

Un terrain appartenant à Monsieur Bedos Jean, lieu-dit 'Le Bousquet'' N°579P de 375 m2 pour 1 535 Frs.

25/02/1919

Lettre de Monsieur Reverdy demandant pour commencer les travaux la nécessité de trouver un entrepreneur dans la région. L'entreprise Giralt sera choisie.

Le CA désigne Monsieur Dalbies Justin, maçon à Rasiguères, pour surveiller la future construction de la cave, tout au long de sa durée. Il percevra 16 Frs par jour.

23/04/1920

Lettre du Ministre de l'Agriculture datant du 15/04 adressée au Directeur de la CRCA qui, vu la situation florissante de la viticulture (bénéfices importants réalisés par les viticulteurs du Midi) :

Premièrement, afin de préserver les deniers du Trésor, ajourne la subvention de 1%.

Deuxièmement, charge le Crédit Agricole d'intervenir auprès des caves pour réduire les demandes de prêts.

Troisièmement, en ce qui concerne les prêtes, s'engage sur 10 ans et plus sur 20 ans.

27/07/1920

Confirmation que le Ministère accorde 150 000 Frs remboursables sur 10 ans.

31/10/1920

Le Président informe que les fonds provenant de l'avance de l'Etat sont épuisés et qu'il y a lieu de faire un nouvel emprunt à la CRCA (27 000 Frs).

5/11/1920

Situation embarrassante de l'entrepreneur qui ne peut continuer les travaux à cause d'une saisie-arrêt de 12 000 Frs notifiée par Monsieur Grando, huissier à Latour, au nom de Monsieur Villa, camionneur à Maury.

Le Président, avec l'autorisation du CA, avancera le 1/10 ème de garantie nécessaire à la main levée de la dite saisie et les travaux reprendront.

14/03/1921

L'entrepreneur Giralt étant en liquidation, la SCV Rasiguères obtient le droit de continuer les travaux. Monsieur Dalbies Baptiste de Rasiguères, se propose pour terminer la cave aux conditions suivantes : les journées seront payées chaque semaine et le matériel au fur et à mesure de son arrivage.

21/04/1921

Les travaux vont reprendre. Il faut fixer le taux des journées.

Un charretier (un cheval) : 35 Frs

Un charretier ( deux chevaux) : 55 Frs

Un maçon : 20 Frs

Un manoeuvre : 12 Frs

07/06/1921

Dépense totale cave : 310 000 Frs, soit 40 000 Frs de plus que prévu. Nécessité d'augmenter le capital social (+ 20 000) et nouvel emprunt de 20 000 Frs à 6%.

02/09/1921

La cave non terminée, le CA s'engage par une demande faite au Ministre de l'Agriculture à rembourser sur 9 annuités au lieu de 10.

04/09/1921

Nouvel emprunt de 7 000 Frs à 6% pour finir la cave.

01/10/1921

Prix des journées de cave :

  • caviste et comptable : 20 Frs
  • manoeuvre : 18 Frs
  • journée pressurage : 16 Frs ( vin à volonté mais défense expresse d'en emporter à domicile)

Le CA alloue une indemnité

  • mensuelle de 60 Frs au caviste
  • annuelle de 300 Frs au secrétaire.

09/10/1921

Apport vendange : 548 152 kg à 10°2 de moyenne.

18/10/1921

Offre du courtier Monsieur Llaurs (Perpignan) refusée à main levée et à l'unanimité pour toute la cave, offre de 82 Frs l'hl pour environ 4 500 hls de vin.

01/11/1921

Offre de Monsieur Bourdouil (négociant en vin de Cases de Pène) acceptée à main levée et à l'unanimité pour 84 Frs l'hl sur la totalité, avec un acompte de 60 000 Frs versé dans la semaine.

11/06/1922

Le capital social grimpe à 124 800 Frs pour régulariser les dépenses nécessaires à la finition de la cave.

23/06/1922

Nécessité de construire une cuve (125 hls) recevant l'eau du toit et servant au nettoyage de la cave. Elle sera construite par Dalbies Baptiste au prix de 15 Frs l'hl.

27/09/1922

Offre de Monsieur Vergès Mercenal (70 Frs l'hl pour 400 hls), sur le raisin Alicante et Aramont restant en cave : 18 pour, 4 contre.

22/11/1922

Proposition d'agrandissement car toute la récolte 22 n'a pu être logée.

Proposition d'accepter d'autres coopérateurs même de Planèzes.

15/01/1923

Prévision d'un achat de terrain, lieu-dit 'Le Bousquet'' n° 583P, 800 m2, prix 4 000 Frs, appartenant à Monsieur Bênet Joseph.

04/02/1923

L'achat du terrain est accompli. Prix de l'agrandissement : 120 00 Frs. Le capital social passe à 229 500 Frs (2 295 parts à 100 Frs).

15/09/1923

Offre de Monsieur Marty de Latour de France acceptée à l'unanimité pour l'Alicante et l'Aramont (65 Frs les 100 kg).

20/09/1923

La cave autorise la Maison Violet Frères à loger des raisins de non-coopérateurs moyennant une location de 5 Frs les 100 kg.

04/11/1923

Frais d'agrandissement : 150 000 et non pas 120.

Le Président est autorisé à contracter un emprunt de 30 000 Frs à Monsieur Marius Sabineu demeurant à Lansac.

Monsieur Estève François, secrétaire-comptable, démissionne.

07/11/1923

Aux mêmes conditions d'embauche, Monsieur Honoré Foussat devient le nouveau secrétaire.

26/01/1924

Ordre du jour : création d'une fédération des caves coopératives des PO.

13/06/1924

Démission du Président, Monsieur Bascou Paul.

Monsieur Truillet Philippe obtient l'unanimité des suffrages au 2 ème tour après un 1 er tour nul, Truillet : 3. Glory : 3.

09/07/1924

Droit d'entrée aux nouveaux coopérateurs : 3 Frs l'hl. Le montant reste acquis à la SCV.

01/08/1924

Démission du Président Truillet. Monsieur Glory Joseph, Vice-Président propose de pourvoir en premier au remplacement de Monsieur Truillet comme administrateur en appelant un des trois membres suppléants. Par trois voix à main levée, Monsieur Saint-Loup François est désigné membre titulaire du CA. Messieurs Glory Joseph et Commenge Jules quittent alors la séance. L'élection du Président prévue à l'ordre du jour ne peut avoir lieu.

06/08/1924

Election du Président : élu à l'unanimité, Monsieur Bascou Paul.

Absents non excusés : Messieurs Glory Joseph et Commenge Jules.

09/11/1924

Petite récolte : 580 611 kg. Obligation d'une retenue de 7 Frs les 100 kg pour l'exercice 24-25.

20/11/1924

Lettre de démission de la Vice-Présidence de Monsieur Glory Joseph (remplacé par Monsieur Figuères Auguste).

19/05/1927

Projet de doter la cave de l'installation électrique.

20/08/1927

Le CA décide de s'octroyer une réflexion de 24 heures pour chaque offre d'achat de vin.

09/09/1930

Nécessité d'agrandir la cave (plus de coopérateurs et plus de vignes).

10/11/1930

Projet d'achat vigne lieu-dit 'Le Bousquet'' appartenant à Monsieur Meyrou Constant.

28/02/1931

Le capital social à l'origine de 50 000 Frs et actuellement de 262 000 Frs, est porté à 362 000 Frs ( 3 620 parts à 100 Frs). Indispensable vu les nouveaux apports de créer 4 000 hls de cuverie supplémentaire.

Edification d'une salle pour le CA.

01/11/1932

La vente libre des raisins refusés par la Maison Violet est instituée.

24/06/1933

Projet de construction d'un réduit pour logement des ouvriers et d'un cabinet d'aisance (devis demandé à Monsieur Dalbies Baptiste).


26/07/1933

Pour le Congrès National qui se tient à Perpignan le 12/08, le CA fait don de deux bonbonnes de vin pour le banquet qui clôture le Congrès.

 

07/12/1934

Le quorum n'ayant pas été atteint lors d'une réunion pour débattre d'une offre d'achat de vin le CA passe au vote le texte suivant :

'L'assemblée sera valablement constituée quel que soit le nombre des présents. Les décisions prises seront valables pour tous les sociétaires.''

Cette résolution sera adoptée deux jours plus tard : 27 pour, 13 contre.

Apport récolte

  • Année 1921 : 548 152 kg
  • Année 1922 : 790 304 kg
  • Année 1923 : 632 430 kg
  • Année 1924 : 580 611 kg
  • Année 1925 : 649 164 kg
  • Année 1926 : 756 725 kg
  • Année 1927 : 695 885 kg
  • Année 1928 : 807 663 kg
  • Année 1929 : 766 145 kg
  • Année 1930 : 825 371 kg
  • Année 1931 : 1 350 132 kg
  • Année 1932 : 980 492 kg
  • Année 1933 : 782 934 kg
  • Année 1934 : 1 362 574 kg
  • Année 1935 : 1 401 482 kg

Maison Violet Frères (Byrrh à Thuir)

De 1922 à 1935, la Maison Violet achètea non-stop une grosse partie de la récolte rasiguéroise. Lors de sa première offre, ses conditions (qui seront reconduites à chaque fois) sont les suivantes :

  • Prix : 77 Frs les 100 kg de raisins
  • 13° minimum
  • Récolte saine et mûre rendue sur bascule (bascule prêtée gratuitement par la cave)
  • A titre exceptionnel, accepte les raisins sains 12° minimum.
  • Peut résilier le contrat à tout moment si la vendange n'est pas saine.
  • Manutention et frais à la charge de la cave Byrrh.
  • Par chèque, 150 000 Frs versés à l'acceptation du contrat.
  • Deuxième acompte représentant la moitié du solde fin novembre.
  • Solde fin janvier.
  • La cave Byrrh prend en charge les appointements mensuels du caviste et lui paie ses journées de vendanges.
  • D'un commun accord, la Maison Violet et la cave de Rasiguères fixent, huit jours avant, la date de l'ouverture des vendanges.

L'offre de 77 Frs les 100 kg et les conditions ci-dessus énumérées sont acceptées à l'unanimité.

Tableau des offres de la Maison Violet Frères (période 22-35)

1922 : 77 Frs les 100 kg (vote : unanimité)

1923 : 67 Frs les 100 kg (vote : 46 pour, 1 contre)

1924 : 78 Frs les 100 kg + 2 Frs prime à la qualité ( 27 pour, 4 contre)

1925 : 70 Frs les 100 kg ( 39 pour, 2 contre)

1926 : 100 Frs les 100 kg (refusé) , 100 Frs les 100 kg + 2 Frs de prime à la qualité ( 30 pour, 17 contre)

1927 : 160 Frs les 100 kg (5 pour, 44 contre) , 165 Frs les 100 kg (37 pour, 9 contre)

1928 : 182 Frs les 100 kg (refusé) , 185 Frs les 100 kg (49 pour, 6 contre)

1929 : 118 Frs les 100 kg (37 pour, 10 contre)

1930 : 164 Frs les 100 kg (38 pour, 16 contre)

1931 : 138 Frs les 100 kg (50 pour, 3 contre)

1932 : 11°-11°4 : 108 Frs les 100 kg , 11°5-12°5 : 118 Frs les 100 kg , 12°6-14° : 128 Frs les 100 kg , au-dessus de 14° : 138 Frs les 100 kg (48 pour, 2 contre)

1933 : 11°5-12°5 : 90 Frs les 100 kg , 12°6-14° : 105 Frs les 100 kg , au-dessus de 14° : 115 Frs les 100 kg (44 pour, 8 contre)

1934 : 12°-13° : 90 Frs les 100 kg , 13°-14° : 98 Frs les 100 kg , au-dessus de 14° : 108 Frs les 100 kg (45 pour, 1 contre)

1935 : 12°-13° : 47 Frs les 100 kg , 13°-14° : 51 Frs les 100 kg , au-dessus de 14° : 55 Frs les 100 kg (unanimité)

En 1936, la Maison Violet ne fera pas d'offre.

Avec le recul, on ne peut que s'étonner de la fluctuation des prix pratiqués à l'époque.